Anna Sam vide son Akibag !

Posté par le fév 3, 2012 | 0 commentaire

Bonjour à tous, bon on peut repasser à un sujet un peu plus léger sur le blog, je crois que tout le monde a compris que le coup d’acheter français a ses limites, surtout quand on voit combien entreprendre en France relève de la folie :) On continue la série d’articles consacrée aux utilisateurs d’Akibag qui veulent bien se prêter au jeu de l’interview, et c’est l’occasion pour moi de vous avouer une chose : j’avais comme tout le monde entendu parler des Tribulations d’une caissière, le succès d’une blogueuse devenu un livre, à succès lui aussi. J’ai aussi une assez bonne mémoire des noms de mes client(e)s, surtout s’ils (elles) commandent plusieurs fois à intervalles réguliers, mais j’avais jamais fait le rapprochement entre Anna Sam ma cliente et Anna Sam la star des librairies, jusqu’à ce qu’une autre cliente m’apprenne sur Twitter que lors d’une séance de dédicaces, l’auteur avait un Akibag avec elle! Ce genre de choses, ça embellit une journée, et c’est avec plaisir qu’Anna Sam a répondu à ma demande d’interview. Let’s go!

 

 

1. Bonjour et merci d’avoir pris un peu de temps pour répondre à cette interview, on va commencer par imaginer que mes lecteurs ne te connaissent pas, ce qui est fort peu probable, mais je crois que ça commence toujours par une courte présentation une interview, non ?
Histoire de la faire courte, je m’appelle Anna, j’ai 32 ans presque 1/2 (mais pas encore tout à fait…) et je sévis sur le net depuis… disons… un peu plus de 12 ans maintenant. Je suis blogueuse depuis 2007 sur www.samtribul.com (ex caissierenofutur.overblog.com) où j’ai décrit pendant un bon moment mon quotidien de caissière. Devenu un livre en 2008 si bien nommé « les tribulations d’une caissière » il a connu un très beau succès en France et à l’international. Vous avez pu d’ailleurs voir sa très libre adaptation cinématographique en décembre.
Depuis, j’écris des livres (les trucs sans images et qu’on trouve encore dans des magasins et tout) dont le dernier est sur le monde des blogueurs et qui s’appelle « mon tour de France des blogueurs »

2. Tu te souviens de ce que tu faisais le 11/09/01, mais te souviens tu de la date à laquelle tu es devenu un possesseur heureux d’Akibag ? Quel modèle tu as ?
Le 11/09/01 je faisais mes courses dans un supermarché au moment des attentats (oui, ça ne s’invente pas…) et j’ai appris ça en rentrant chez moi.
Pour mon premier Akibag, je l’ai acheté il y a à peine un an, le jour de la Saint-Valentin (ça ne s’invente pas non plus…) J’avais pris le chokoreeto, parce que la couleur me plaisait plus que les autres. Une fois reçu, je n’ai pas été déçue ;-) Cet été je me suis un peu emballée et j’ai pris un autre modèle, le Juusan mais finalement, je ne m’en sers jamais (achat impulsif sans aucun doute…) parce que j’ai reçu quelques semaines plus tard le Nakoudo acheté en précommande début juillet.

3. Bien! (Oui je me souviens, tu as en effet soutenu Akibag dans une période critique, merci encore !) Alors au fil du temps, chacun développe une utilisation propre à son mode de vie, son boulot ou ses loisirs (et surtout l’utilisation d’un Akibag est proportionnelle à la peur du monde extérieur sans connexion internet) et j’aimerais donc savoir à quoi te sers ton Akibag, et à quelle fréquence il voit le jour (ou la nuit remarque) ?
Déjà, je dois t’avouer un truc, je n’ai pas de tablettes (enfin, j’en ai eu une et l’ai gardée environ 2 mois avant de la revendre, ne m’en servant jamais) et mon ordinateur portable est trop grand – 17 pouces – pour rentrer un de mes Akibag mais comme ‘il ne sort jamais de mon bureau donc ce n’était pas un critère d’achat.
Le Chokoreeto, il me sert tous les jours (enfin dès que je sors de chez moi…) et fait office de sac à main. Dedans, j’y mets tout mon bazar : clés, portefeuille, mouchoirs, téléphone, lecteur mp3, agenda, crayons et petit cahier si besoin. Comment ? Maquillage ? Ah non, ça j’ai pas… ;-)
Le Juusan euh… Joker mais je te dirai dans quelques mois s’il peut se transformer en sac à langer (enfin un sac pas guimauve avec des nounours dessus ^^).
Par contre, le Nakoudo m’est bien pratique quand je pars en déplacement pour la journée, il est assez grand pour mettre un cahier grand format (ou un classeur ou une BD lol), mon lecteur mp3 et mon casque (un gros qui coupe bien du bruit mais qui prend une place monstrueuse dans mon chokoreeto), un ou deux bouquins, un cahier, des crayons, mes chargeurs et tout mon bazar…

4. Allez c’est l’heure de vider ton sac, t’y mets quoi en général, pour être paré à affronter le monde extérieur ?
Voir réponse à la question 3, j’ai déjà tout déballé au-dessus :-)

5. Un dernier mot sur Akibag, sur toi, ou un message de paix (ou une déclaration de guerre) à faire passer ?
J’ai longtemps cherché un sac qui ne fasse pas sac de fille (je suis un garçon manqué il paraît…) mais pas non plus attaché case, je le voulais pratique, design et assez solide.
Akibag a répondu à mes attentes et mention spéciale aux nouveaux modèles qui intègrent enfin une poche à l’arrière bien pratique pour mettre les billets de train et autres papiers à sortir facilement.

Retrouvez Anna Sam sur son blog et sur Twitter.

Le modèle chokoreeto est depuis remplacé par Kogata, Juusan par Nakoudo.

Laisser un commentaire